Dispositif mis à la disposition de personnes sujettes à des problèmes de santé, les taxis conventionnés permettent d’accompagner un patient pour se rendre sur les lieux de ses soins.

Pris en charge par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), le bénéfice de ces taxis conventionnés est strictement encadré par un certain nombre de conditions.

Voici un tour d’horizon sous forme de questions-réponses sur les taxis conventionnés.

Qui peut bénéficier d’un taxi conventionné ?

Les personnes suivantes peuvent bénéficier des services d’un taxi conventionné :

  • Une personne malade et dans l’incapacité de conduite ou de se déplacer ;
  • Une personne de mobilité réduite ;
  • Un éventuel accompagnant qui sera pris en charge à hauteur de 65 à 100 % selon le cas.

Comment est remboursé le taxi conventionné ?

Le taux de remboursement des taxis conventionnés est généralement de 65 %. Cependant, dans certaines situations, vous pourrez bénéficier d’un remboursement de 100 %. C’est par exemple le cas si vous avez été victime d’accident ou de maladie professionnelle.

Bon à savoir : lorsque vous envisagez de faire appel à un taxi conventionné, vérifiez que vous avez votre carte vitale avec vous de manière à ne pas être obligé d’avancer les frais de transport.

Quels sont les critères pour qu’un taxi conventionné soit pris en charge ?

Voici les critères qui doivent être réunis afin de bénéficier du service d’un taxi conventionné :

  • Un déplacement vers les lieux de soins, pour une hospitalisation ;
  • Tout déplacement lié à des traitements ou à des examens médicaux ;
  • Un transport médical longue distance.
  • Un transport pour au moins 4 aller-retour vers votre lieu de soin en vue de réaliser un même traitement ;

Par ailleurs, le lieu de soin en question doit se situer dans un rayon de 150 km autour de votre domicile.

Les femmes enceintes peuvent-elles bénéficier d’un taxi conventionné ?

Les femmes enceintes peuvent bénéficier des services pris en charge de taxi conventionné. En effet, à partir de son 6ème mois de grossesse, une femme enceinte peut faire appel à un taxi conventionné pour se rendre à ses rendez-vous à l’hôpital.

D’ailleurs, ce privilège demeure valable jusqu’à 12 jours après l’accord de grossesse.

Comment se faire rembourser un taxi conventionné ?

Dans le cas où vous n’êtes pas muni d’une carte vitale au moment de prendre un taxi conventionné, vous devrez payer les frais du taxi. Il suffit alors d’effectuer les démarches nécessaires pour obtenir un remboursement.

Votre médecin, en vous remettant une prescription médicale de transport, vous indiquera la démarche à suivre.

Pour cela, vous devez vous adresser à votre CPAM tout en vous munissant des documents suivants :

  • Une prescription médicale de transport ;
  • Dans le cas où cela s’avère utile, une prescription médicale de transport munie d’une demande d’accord préalable ;
  • Une facture ou un état de vos frais et les titres utilisés en fonction du type de moyen de transport utilisé.

Conclusion

Le dispositif des taxis conventionnés est un système des plus avantageux. Il vous suffit de réunir les critères nécessaires afin d’en bénéficier.

Ainsi, pour vous rendre à vos rendez-vous médicaux, n’hésitez pas à faire appel à nos services de taxis conventionnés.